Edition 2009 en Direct Live


Parcours 2009


Afficher Trophée 2009 live sur une carte plus grande

 

Jeudi 8 Octobre 2009 : Briefing avant le départ ! 

Le Maroc se mérite ! C’est la leçon que peuvent retenir les 119 concurrentes après tant d’heures de route à travers la France et l’Espagne : 1 400 kilomètres de liaison, de Bordeaux à Algéciras, port du sud de l’Espagne et dernier bout d’Europe avant un bon morceaux d’Afrique.

Jean-Jacques Rey, directeur de course, était là pour les accueillir et faire son ultime briefing en terre européenne. Ce soir, seul le détroit de Gibraltar sépare désormais les « Roses », de l’aventure marocaine. Autrement dit, un bras de mer avant le bras de fer.

Web Actu   Web Actu   Web Actu   Web Actu   Web Actu   Web Actu   

 

Vendredi 9 Octobre 2009 : Descente vers le sud de L'Espagne (1400 km)

Après la pluie, le beau temps (et la chaleur !)
Tout le monde est heureux de se retrouver, et ça se voit ! Depuis le prologue disputé sous un ciel enrhumé au cœur de la forêt landaise, la caravane du Trophée Roses des sables s’est éparpillée à travers l’Espagne, pour poser son packtage à Algéciras et son été indien au fortes allures africaines. Soleil de plomb et chaleur sont au programme… difficile de ne pas y deviner un message du Maroc, si proche. Un avant goût atténué de ce qui devrait être au programme durant tout le rallye.

Chacune à son rythme mais toutes à bon port, sourires fatigués mais sourires quand même, à l’exception d’un d’anecdotique souci mécanique (changement de roue pour l’équipage 63), les 119 concurrentes étaient à 18h au rendez-vous fixé par Jean-Jacques Rey. Le moment choisi par le directeur de course pour organiser le briefing quotidien : formalités administratives douanières passées en revue, présentation des 60 membres de l’organisation (médecins, mécaniciens, commissaires…), annonce de la date de remise de dons de matériel scolaire et d’hygiène par l’association « Enfants du désert » (dimanche à 17h) et bien sûr, annonce de ce qui attendra les équipages la semaine prochaine… « Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est qu’il devrait faire beau et chaud, que les Oueds sont secs. La mauvaise est la résultante de la bonne : les dunes sont très molles et seront par conséquent difficiles à franchir ». Voilà le décor planté et les Roses averties. Mais plus question de reculer.

 

Samedi 10 Octoble 2009 :  Algesiras - Errachidia

Ca y est, nous y sommes. Les grandes manœuvres vont enfin commencer. Après plus de 2 000 km de liaison à travers la France et l’Espagne, pour rejoindre le premier bivouac à quelques encablures d’Errachidia, au sud-est du Maroc, la caravane du Trophée Roses des sables prend enfin la mesure du défi qu’elle s’est lancée.

Le souffle chaud du désert caresse les esprits et nourri une appréhension plus ou moins partagée, mais bien réelle car palpable.

 

Dimanche 11 Octobre 2009 : Etape n° 1 : Errachidia - Merzouga - Rencontre avec l'asso Les Enfants du Désert

Dès aujourd’hui, les concurrentes s’élanceront à travers les pistes marocaines pour rejoindre Merzouga, distante de 136,7km. Une première étape qui ne sera pas vraiment comme les autres puisqu’il s’agira également du jour J pour l’association « Enfants du désert ». A 17h, dans la ville de Merzouga, la grande remise de dons de 5 tonnes de matériel scolaire et d’hygiène à destination des jeunes enfants et des femmes déshéritées du désert du sud marocain sera orchestrée par Laetitia Chevallier, présidente de l’association. Un moment clé de ce rallye raid marocain.

 

 

 

Au bivouac d’Errachidia, un débat faisait rage ce matin : « tu dégonfles ou pas ? ». Un pneu, plus ou moins gonflé en fonction du parcours choisi pour lancer la 1ère étape. Alors, dunes ou piste pour commencer ? Une alternative difficile à trancher pour les concurrentes, notamment chez les novices, pour lesquelles le désert ne signifiait pas encore grand-chose au moment d’aborder cette étape.« Ce matin, pour votre véritable baptême du désert, nous vous proposons deux caps différents pour lancer l’étape. Cap 110°, pour contourner les premières dunes par la piste afin de vous acclimater de manière plus progressive, ou Cap 180° pour aller au plus court, directement par les dunes. Sachant que le but est de faire le moins de kilomètres pour rejoindre Merzouga et qu’il s’agit certainement de l’étape la moins difficile, à vous de choisir. »

 

Lundi 12 octobre : Etape n°2 : Erg Chebbi, 30 km de dunes.

Dès le départ, le ton fut donné. Tout juste parti, un des équipages a vite déchanté. A cet instant, le spectacle est saisissant. De légers bruits de moteur viennent perturber le silence parfois assourdissant du désert. Des véhicules partout, englués dans le piège de l’Erg Chebib. Des ensablages en cascade que seule la solidarité entre concurrentes et la détermination peuvent terrasser. Le désert du Sahara marocain ne fait pas de cadeau. Toutes marquées et fatiguées à l’arrivée au bivouac de Tombouctou, les concurrentes n’ont qu’une seule nuit pour se préparer à l’étape suivante. Une nuit à l’ombre des dunes vaincues de l’Erg Chebib avant de prendre le départ de la 3e étape, dès demain pour 257,3 kilomètres dont 212,5 de piste, à destination d’Alnif.

 

Mardi 13 Octobre 2009 : Etape n°3 : Destination Alnif pour (257,3 km dont 212,5 de piste)

Entre Merzouga et Alnif pour le compte de la 3e étape, l’orientation et l’endurance reprennent leurs droits : 257 kilomètres de pistes piégeuses, cassantes, d’une aridité extrême, seulement perturbée par quelques palmiers, ici ou là. Un paysage aussi dur que le fut l’étape du jour.
A chaque jour sa propre histoire et celle du jour aura été marquée par une canicule omniprésente. Conséquences ? Insolations en cascade, déshydratation, malaises… les corps auront été soumis à rude épreuve. Plus de peur que de mal néanmoins même si une chose est désormais bien ancrée dans les mémoire : le désert rappelle vite à l’ordre…

En matière de solidarité, l’association « Enfants du désert » en a fait une nouvelle démonstration. Depuis hier, l’école de Merzane (désert sud Maroc), au sein de laquelle sont scolarisés 124 enfants, peut désormais bénéficier de l’électricité. L’association menée par Laetitia Chevallier vient de terminer l’installation des panneaux solaires, réalisée à l’occasion du Trophée Roses des Sables. Une belle opération en appelant beaucoup d’autres…

 

 

Mercredi 14 Octobre 2009 : Etape n°4 : Boucle Alnif - Alnif

Encore peu perceptible hier entre Merzouga et Alnif, l’esprit de compétition a formellement fait son entrée en jeu aujourd’hui. Cette 4e étape disputée autour d’Alnif sur plus de 200 kilomètres de pistes plus ou moins cassantes, a vu son déroulement neutralisé par l’enjeu. Ambiance tendue au départ, visages concentrés, le classement général révélé ce matin après trois étapes a provoqué une prise de conscience subite chez toutes et en particulier chez celles encore en mesure de décrocher une place de choix. A la veille de l’étape marathon (48h en autonomie totale dans le désert), l’option défensive a clairement été privilégiée.

Sur la piste, les leaders ont joué la carte du marquage. A l’image du 41, second, qui ne lâche pas d’une semelle l’équipage des tenantes du titre québécoises, 3e. Les leaders au classement général de ce matin, dossard n°92, ont en revanche opté pour l’orientation en solo, tout comme l’équipage 99 de Marie-Claire Restoux, 6e au général. Chacune sa stratégie pour espérer remporter le titre ce week-end, à l’arrivée de Marrakech.

Jeudi 15 § Vendredi 16 Octobre 2009 : Etape n°5 : Epreuve Marathon - Deux jours en autonomie (750 km)

L'épreuve marathon. Deux jours et une nuit en autonomie totale dans le désert, avec pour seules aides autorisées, un road book et une carte. Une étape clé au cours de laquelle devrait se faire la décision. Tout devrait se jouer entre Alnif et Marrakech, c’est aujourd’hui une certitude.

C’est l’heure de la plus belle et de la plus grande étape. Deux jours et une nuit en plein cœur du désert marocain, au départ du bivouac d’Alnif, pour près de 450 kilomètres de pistes et plus de 300km de liaison afin de rejoindre Marrakech, terme de cette 9e édition du Trophée Roses des Sables.

Une étape d’orientation et d’endurance difficile avec pour seuls alliés, un road book et une boussole.

Deux jours d’orientation et d’endurance au cours desquels le mental dû bien souvent supplanter un physique trop éreinté par tant de kilomètres effectués, tant d’émotions à canaliser, tant de difficultés à affronter. Conséquence, hier matin depuis le bivouac d’Alnif, seuls 42 équipages sur les 60 engagés prirent le départ de l’étape marathon. Santé ou mécanique défaillante, 18 véhicules durent rejoindre Marrakech en convoi. Lors du briefing, les médecins de la course rappelèrent aux équipages d’être particulièrement vigilants. Les consignes étaient strictes : au moins 10 litres d’eau par voiture. Une précaution qui n’empêcha toutefois pas certains équipages de connaître à nouveaux des troubles liés à la chaleur, terrible une nouvelle fois.

 

 

Samedi 17 Octobre : Soirée de clôture

A notre tour de remercier toutes les participantes de l'édition 2009 du Trophée Roses des Sables. Nous avons été impressionés par la tenacité, le courage et la solidarité dont elles ont fait preuve pour relever ce défi.

Le Trophée Roses des Sables leur aura changé la vie. Plus qu’une aventure, c’est d’une rencontre dont il s’agit. Une rencontre avec elle-même, un voyage aux frontières du possible aussi bien physiquement que mentalement, un combat de chef mené contre le désert.

 

Web Actu     Web Actu     Web Actu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×